Elagage raisonné

La taille des arbres

Avant de s’attaquer à la technique de taille, il est nécessaire de bien connaître l’arbre.

L’étude de son anatomie, des différentes fonctions des organes qui le composent et des mécanismes biologiques qui le contrôlent permettra en effet de mieux comprendre les problèmes rencontrés, le travail à entreprendre et surtout la manière de l’effectuer ainsi que les précautions à prendre.


5. L'arbre a naturellement une architecture solide et bien organisée. Une fois adulte, il limite sa hauteur en réduisant sa pousse annuelle. Chaque essence à un port et une hauteur qui lui sont propres. Chaque branche vivante à sa place dans la structure globale de l'arbre.

C'est ce développement naturel qui lui donne son apparence et sa beauté.

6. En cas de contraintes fils, toiture, routes...on pratique un relevé de couronne en supprimant uniquement des branches de petit diamètre.

Sur un arbre jeune une taille de formation correcte permet d'anticiper sur des gènes ponctuels.

7. Le tronc est sain et régulier sans rejets.

L'écorce est solide.

C'est là que circule la sève élaborée, qui transporte les matières nutritives produits dans les feuilles. Elle irrigue alors de manière optimale chaque cellule vivante de l'arbre.

8. Les racines maîtresses assurent l'ancrage de l'arbre.

Les racines nourricières se développent et leur envergure occupe jusqu'a trois fois la surface du houppier.

Elles puisent dans le sol la sève brute matière premier qui montent dans les feuilles pour être transformés en sèves élaborée.

1. L’ététage: déstructure l'architecture de l'arbre: stressé il produit de nombreux rejets fins et cassants, afin de recréer sa cime.

Ces rejets se comportent comme de nouveaux arbres et se concurrencent les uns avec les autres. Ils poussent plus haut que la cime originelle.

2. La coupe d'une grosse charpentière provoque une plaie ouverte à toutes les agressions extérieures. En effet le bourrelet de recouvrement n'a pas le temps de refermer la blessure.

La pourriture s'installe, creuse l'intérieur de l'arbre et le fragilise.

3. Le tronc devient irrégulier et l'écorce de plus en plus fine.

Des champignons lignivores et des trous d'insectes xylophages appariassent.

4. Les racines ne sont plus assez alimentées par les branches, elles sont donc fragilisées.

La stabilité de l'arbre et compromise.

La suppression du bourgeon apical perturbe la production de l'hormone liée à la croissance racinaire


 Source plaquette Naturemp

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player